Le Blog de Madame C

Wedding-planner, tu seras

De retour de jolis mariages Made in You, j’avais envie de vous parler de notre métier et de la manière dont j’aime l’exercer.

Pas d’affolement, je n’érigerai pas une liste interminable du « pourquoi-c-est-über-chouette-d-engager-une-wedding-planner-dynamique-et-sympathique-qui-absorbera-tous-les-petits-tracas-de-ton-wedding« . J’exerce ce métier avec conviction mais point trop d’endoctrinement n’en faut. Je ne vais pas non plus vous « gouroutiser » à coup de « si-tu-ne-prends-pas-de-wedding-planner-tu-auras-l-oeil-hagard-et-l-envie-de-sauter-a-la-gorge-de-belle-maman« . C’est vrai que prendre une WP vous soulagera d’un stress certain. Mais vous avez préparé cette journée depuis plusieurs mois, voir plusieurs années, donc il est juste normal d’avoir des noeuds dans l’estomac avant de dire oui…

Au fil des saisons, nous apprenons un peu plus à optimiser notre travail. Chaque mariage est une nouvelle aventure qui nous permet d’acquérir réactivité, autonomie et efficacité. Plus ce travail s’enrichit, plus notre taux de zénitude monte en puissance. Et notre plaisir n’en est que plus grand !

Je reçois beaucoup de mails me demandant des conseils sur le métier de wedding-planner. J’essaie d’y répondre simplement et avec coeur. Quand j’ai choisi ce métier, le projet ne datait pas d’hier. Mais je ne souhaitais pas me lancer sous prétexte que mon mariage fut fantastique et que je voulais revivre à l’infini ces moments magiques (N’y voyez aucun jugement de valeur, il s’agit juste de mon propre ressenti).
Certes, mon mariage fut un déclencheur, comment le nier ? De mon wedding blues est né le Blog de Madame C, qui lui-même m’a propulsé vers Made in You. J’avais un job dans la com’  bien payé et j’ai pris le temps de vivre chaque étape de ce projet professionnel. 8 ans… Huit années à imaginer, esquisser, façonner, chaque détail de cette vie rêvée. Et faire enfin de cette vie une réalité, quel bonheur ! Car, je vais être tout à fait honnête, c’est encore meilleur que tout ce dont j’avais rêvé. Et même si les sacrifices financiers et familiaux sont (« très, très, très »…dixit Mr L.) importants, même si je n’ai plus de vie sociale depuis 2 ans et que mon adorable époux est devenu jaloux de mon ordinateur, je n’y changerai pas une virgule. Car j’aime ce métier et les belles aventures dans lesquelles il m’emmène. J’aime entrer dans vos vies discrètement, échanger, chercher, rencontrer, créer et babiller mariage. Et surtout, plus que tout, j’aime vous voir heureux. Là est l’essentiel…

Des conseils aux futures wedding-planners ? Simplement être soi et proposer à chaque couple une prestation adaptée. Respecter leurs sensibilités, maîtriser leur budget et leur rétro-planning. Et surtout ne pas se lancer en mode bisounours. Oui, le métier de wedding-planner est magique et sème joie et bonheur sur son passage. Mais c’est aussi un vrai travail qui demande des compromis, de la maturité et de l’imagination. Vous serez à la fois chef d’entreprise, comptable, juriste, chargée de communication, commercial, chargé de clientèle, designer, gestionnaire de budget, personnal shopper, coordinateur… La tâche est immense mais passionnante quand elle est bien maîtrisée :)

 

 Crédits photos : Etant donné

 

Articles similaires

14 Commentaires

  1. coralie lescieux

    29 juin 2012

    Bravo pour cet article Clémentine ! Tu as bien fait de faire ce choix bien réfléchi pour nous distribuer du bonheur à l’état PUR !! Bisous !

  2. Mulot B.

    29 juin 2012

    Je reconnais ta gentillesse et ton petit cœur généreux dans ces propos. Bravo Clémentine.

  3. Laurent Pareau

    29 juin 2012

    Superbe Article Clémentine, et qui pourrait même s’adapter parfaitement à notre profession. A cela, une raison, ce sont des métiers qui demandent à être exercés avec passion. C’est cette passion qui nous fait avancer et c’est cette passion que l’on ressent à chaque mot des articles de MadameC ou de MadeInYou.
    Bye.
    Laurent.

  4. Manuela, fiancée bavarde

    29 juin 2012

    Merci pour cet article qui parle des choses de la vie.

    On a souvent une image enjolivée des wedding planneurs. C’est un vrai métier, avec ses atouts et ses contraintes, mais je pense que ce qu’il faut retenir c’est l’épanouissement.

    Il n’y a rien de pire que d’exercer un métier dans lequel on s’ennuie et où l’on ne s’épanouie pas. Je pense que toi et Nessa avez réussi le pari, même s’il y’a des sacrifices…mais finalement c’est pour le bonheur de tous.

    J’espère pouvoir dire et faire la même chose que vous d’ici quelques temps…

    Longue vie à MIY :)

  5. fi(lle)ancée

    29 juin 2012

    Pour t’avoir suivi pendant un long we… je te reconnais bien là!
    :)

  6. Mademoiselle Fifties (Noémie)

    29 juin 2012

    Comme je te le disais sur fb, simplement merci ♥ En lisant cet article, je me reconnais en bcp de points, notamment le fameux job dans la comm’ bien payé, qui te permet de boucler tes fins de mois sans trop de difficulté, mais dans lequel tu ne t’épanouis plus vraiment, car tu as cette envie d’entreprendre. Et puis ce désir de revenir à mes premiers amours, l’événementiel, la relation clients. Travailler dur, mais avoir le plus beau des résultats, le sourire de tes clients. Alors oui, j’en suis à un stade où je réféchis de plus en plus à la reconversion, avec les doutes, les risques, et les concessions que cela implique. Mais comme tu le dis également, je veux faire cela bien. Quelque chose qui me ressemble et surtout, être sûre que mes motivations sont les bonnes. Il faut que ce soit bien plus que le plaisir rencontrer à organiser mon propre mariage… Et je sais que c’est le cas :P Pas de précipitation, un projet se construit step by step.
    Mais tu l’auras compris, ton article tombe à pic et finalement me conforte dans mes choix du moment.
    Merci pour ta générosité et ton travail si joliment partagé.

  7. Steph | bubblerock

    29 juin 2012

    Bien dit. Bien vrai. Et ca marche pour tout. Les jobs qui paraissent super glamour comme le tien demandent toujours de la rigueur, du sacrifice, du travail et de la passion. Sans ca, on n’avance pas…
    Qu’on en a un de beau metier, dis moi :) !!

  8. Davidone

    29 juin 2012

    C’est Booooo ! :)

  9. Alexandra

    29 juin 2012

    Dis, tu fais quoi le 18 aout ?! :D

    Bravo pour ce bel article!

  10. anneso

    29 juin 2012

    Magnifique témoignage… j’ai preparé et organisé mojn mariage sans wedding-planner même si je me suis posée la question… J’étais stressée et en même temps heureuse d’arriver à tout gérer… J’aurai peut-être souhaité une coordinatrice jour J (déformation professionnelle qui parle) comme toi mais je suis fière aussi d’avoir pu profiter de mon mariage sans torp de stress… Vu ma dose de stress je ne suis pas sure que déléguer le Jour J m’eut été d’une grande aide!

  11. Stéphanie

    29 juin 2012

    Etant wedding planner en Alsace, vous avez mis le doigt sur la vie en backstage d’une super nounou d’organisatrice de mariage. On est effectivement tout ça, et bien plus encore puisque ce n’est pas le contrat qui prime mais le relationnel. On ne peut pas tout décrire sur le papier, il faut le vivre… Bonne route !

  12. Flora, La Cocotte

    10 juillet 2012

    Un très joli texte, plein de vérités et sans « j’me la pète », je dis j’aime ! ;)

  13. Madame Happy

    29 décembre 2012

    Quel plaisir cette petite rétrospective 2012 qui me permet de redécouvrir tes articles avec toujours autant de plaisir!! Merci Clémentine :)

  14. Madame C

    29 décembre 2012

    Merci ❤ J’y ai mis tout de mon coeur et pas mal de temps ^^

Laisser un commentaire