Le Blog de Madame C

Engagement – Hangar, palettes et lollipops

Au beau milieu d’un hangar, armés de sucettes colorés, Aude et Sébastien nous offrent un spectacle ultra vitaminé ! Le contraste entre le ciel bleu carte postale et cet endroit à l’état brut créé un décalage totalement inattendu. Avec toute leur bonne humeur et leur complicité, nos amoureux du jour rayonnent.

Accompagnés du talentueux Thierry Joubert, ils nous racontent leur histoire, leur séance d’engagement et leurs envies pour le big day !


« Courant de l’hiver 2005, nous nous sommes rencontrés au pied d’une belle montagne, autour d’une passion commune qui nous a irrésistiblement rapproché. Très vite, auprès ou, par force, au loin les paysages escarpés et immaculés que nous aimons tant, nous sommes devenus des amis très proches et très intimes. Ce léger trouble qui fait la beauté et le mystère des premières rencontres ne nous a pourtant pas quitté et, c’est finalement après quelques temps (mais une éternité pour nous !), que la réalité de nos sentiments nous a rattrapé. Et quel bonheur d’être amoureux fou d’une personne qui est aussi son (sa) meilleur(e) ami(e) !


La demande s’est faite au retour de Sébastien d’un de ses voyages dans les contrés lointaines (aux antipodes pour tout dire !). Loin et seul dans le froid austral, le sentiment d’isolement n’a fait que précipiter ce qui était destiné à se passer quoiqu’il arrive. Dès le retour, branle-bas le combat, une bague, non deux (avec une fausse et une vraie pour brouiller les pistes !), et la préparation d’une petite scénette et d’un petit discours aux oignons évidemment. La date de la soirée est secrètement choisie, mais Sébastien ne veut pas tarder. Aude ne se doute de rien… Tout se déroule alors dans l’intimité de de leur petit appartement, avec simplicité, mais avec sincérité aussi, à tel point qu’au moment fatidique, gorgé par l’émotion, tous les petits préparatifs volent en éclats et tout sera finalement improvisé. Mais inoubliable. Et puis deux bagues d’engagement, cela ne peut pas se refuser !


La séance « Save the date » s’est préparée et déroulée, l’on pense, à notre image. Beaucoup d’improvisation, portée par la folie douce et l’émotion du moment. Dès le début, tout de même, nous avions décidé avec Thierry de sortir du cadre et réaliser un photo-reportage bien décalé, entre des décors sombres, voire lugubres, des situations cocasses et des tenues et des accessoires très colorés. L’idée d’une base militaire ou d’entrepôts ou hangars désaffectés était lancée. Plus facile à dire qu’à réaliser. Le jour même, nous en étions encore un peu à réfléchir à l’endroit parfait. Quand, après avoir tourné quelques temps en voiture autour de la zone industrielle en lisière de la ville et proche des anciens chantiers navals bordelais, nous sommes tombés par hasard sur un entrepôt en apparence totalement à l’abandon. Ni une, ni deux ! Encouragés par Thierry, nous nous garons à l’abri des regards et tels des adolescents défiant l’autorité parentale, sans trop réfléchir, nous nous engageons au travers d’un petit trou dans le grillage de la clôture, gardée par quelques ronces, pour aboutir quelques mètres plus loin sur ce que nous cherchions tous les trois : une suite de hangars aux murs branlants recouverts de graffitis et à la toiture complètement pourrie par la rouille, des tas de palettes éventrées dans tous les sens, des tonnes de buissons et d’arbustes en friche, et pour finir un énorme blockhaus en arrière-plan ! L’endroit idéal, sans compter le ciel d’un bleu profond pour parfaire le décor et l’atmosphère. Le reste de la séance s’est déroulée comme dans un rêve. Grâce au talent de Thierry pour capter cette ambiance inimitable, espiègles, nous nous sommes laissé porter par le lieu et toutes les situations insolites qu’il nous offrait, quitte en milieu de séance à faire un peu d’escalade sur une pile de palettes en équilibre précaire ! Ah, montagne, quand tu nous tiens !


Nos sources d’inspirations pour le D-Day nous ressemblent, nous l’espérons tout du moins. L’idée centrale est que notre célébration soit vécue par nous nos invités comme une fête, à laquelle tout le monde serait acteur et non spectateur. C’est pour cette raison, et parce que nous aimons cette ambiance, que nous avons décidé d’essayer de recréer l’atmosphère d’un bal et d’une fête foraine à l’ancienne, tout en extérieur, avec le repas sous un chapiteau de guirlandes, une piste de danse et une multitude de jeux et d’animations (un château gonflable ! et une fanfare serbe !). »

 

 

www.prettydays.fr  | Tél : 06 12 39 03 72

 

 

 

 

Articles similaires