Avec la simplicité et la délicatesse qui la caractérise, Lorafolk nous dévoile sa collection 2018 de robes de mariée civile et ses 3 modèles cortège Babyfolk.

Elles s’appellent Odette, Brigitte ou Nicoletta, jouent la Dolce Vita et nous embarquent dans un univers délicieusement couture. De ravissants modèles aux prix doux et aux détails élégants. Crush absolu pour la ligne Babyfolk bien évidemment !

Avec les belles images de Laurence Revol, la maison parisienne nous en dit plus…

La marque Lorafolk

En quelques mots…

  • Un véritable savoir-faire
  • Une confection artisanale made in France (dans leur propre atelier parisien) uniquement sur commande
  • Des tissus d’exception et des matières Haute-Couture
  • Un style unique :
    Chez Lorafolk, la mariée ne s’embarrasse pas des conventions, elle incarne le blanc librement avec fantaisie et désinvolture. Pour l’accompagner, Laura, la créatrice, imagine des robes qui dansent en dehors des sentiers battus, des robes à la décontraction savamment structurée.

Collection Civile 2018 Lorafolk // Photo – Laurence Revol

Collection Civile 2018 Lorafolk // Photo – Laurence Revol

La collection Civile 2018

Une flânerie en Fiat 500 dans les sentiers de Toscane, la douceur du soleil méditerranéen et l’odeur des cyprès, la collection Civile 2018 s’inspire de la Dolce Vita italienne. Dentelles, guipures aux accents vintage et coupes aériennes pour mieux nous inviter au voyage ! Ciao Amore !

Collection Civile 2018 Lorafolk // Photo – Laurence Revol

Collection Civile 2018 Lorafolk // Photo – Laurence Revol

Tailles et Budget

Les modèles de la collection civile sont proposés du 36 au 42. Tout est confectionné dans leur atelier du 2ème arrondissement parisien, sur commande.
Tarifs – entre 920€ et 1 080€

Showroom

10 rue Beauregard, 75002 Paris

Collection Civile 2018 Lorafolk // Photo – Laurence Revol

Collection Civile 2018 Lorafolk // Photo – Laurence Revol


Les adresses du shooting

Robes de mariée – collection Civile et collection capsule Babyfolk 2018 par Lorafolk
Lieu – l’appartement d’Hélène, la créatrice florale de « Les Herbes Hautes » avec qui ils collaborent pour leurs couronnes
Photographe – Laurence Revol


Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.