Un mariage en Bourgogne au Château de Santenay

Déjà parents d’une petite Margaux, Virginie et Jean-François vivent à Paris et travaillent tous deux dans la publicité. Passionnés de bon vin, ils ont choisi de célébrer leur mariage en Bourgogne, berceau familial de Virginie. Une journée qui restera dans leur coeur « un shot de bonheur de 24 heures« .

Avec les belles images de Yoann Pallier,  ils nous en disent plus…

La rencontre

Nous nous sommes rencontrés sur notre lieu de travail, dans une agence de publicité parisienne.  Nous avons commencé par être collègues, puis copains, puis amis… avant de tomber amoureux plus d’un an plus tard.

La demande en mariage

Juillet 2015, un pique-nique dans les vignes de Vosne-Romanée, une dégustation de vin à l’aveugle. Notre bébé de 4 mois dort dans sa poussette.  Je devine que c’est un Bourgogne blanc… Lorsqu’il me montre la bouteille, je découvre la demande inscrite sur l’étiquette.

Mariage en Bourgogne Château de Santenay

Le Lieu

La Bourgogne évidemment. Parce que ce sont mes racines, parce que nous sommes passionnés de vin, parce que nous y avons une maison… Parce que c’est la plus belle région du monde.

Les préparatifs

Nous avons eu 11 mois pour tout organiser. Le plus dur a été de trouver le lieu car tout était booké deux ans à l’avance (la région étant très prisée par les étrangers). Nous nous étions résigné à nous marier en Avril… Et puis petit miracle, la date du 11 juin au château de Santenay s’est débloquée. A partir de là, nous avons commencé à travailler, consulter les blogs, faire des tableaux Pinterest et enrichir le fameux tableau Excel (une bible qui se transmet entre copines depuis près de 10 ans).

Nous avons particulièrement été attentifs à la déco, nous voulions un mariage à la fois simple et de bon goût, avec de l’âme… C’est pour cela que nous avons opté pour de la vaisselle vintage dépareillées, des meubles de campagne chinés …

Nous aimions aussi beaucoup à l’idée de faire appel aux différents talents de nos amis pour organiser ce mariage, que chacun puisse participer à sa façon.

Les faire-parts ont été dessiné par une amie qui est aussi une talentueuse illustratrice. La papeterie du jour J, c’est une amie directrice artistique qui s’en est chargé.

Quant au diner, c’est notre chef et ami, Jérôme Bigot, qui nous a imaginé un menu incroyable.

Les deux derniers mois ont été les plus infernaux car nous étions entrés dans l’opérationnel pur : gérer les devis, le nombre de couverts et tasses à café, les nappes, le brunch du lendemain … tous ces « détails » qui prennent en fait un temps fou. Mais ça en valait la peine.

Le Jour J

Les préparatifs ont commencé sous la pluie. Nous nous sommes préparés, chacun avec nos témoins, en tentant de ne pas nous croiser dans notre micro village de Villars-Fontaine.

Puis le soleil est arrivé et tout s’est enchainé à 100 à l’heure. La cérémonie à l’église de Gevrey-Chambertin, pleine d’émotions, de chants et de rire.

A la sortie de l’église, Jean-François et l’un de nos témoins ont sorti les guitares électriques et ont improvisé un petit concert sur « All you need is love ».

Ensuite, nous avons quitté nos invités pour faire nos photos dans les vignes, sur les lieux de la demande en mariage.

Quand nous sommes arrivés à Santenay, tous les copains étaient déjà en terrasse, au soleil, prêts à faire la fête. Nous nous sommes tous rejoints au Château pour lancer les festivités. Il y avait beaucoup d’amis et d’amour. Le champagne coulait à flot.

On se souvient des verrines au Wakamé, du Santenay 1er cru, des discours de nos papas, des surprises de nos mamans, des vidéos de nos amis, de la chorégraphie de Beyoncé… Bref, c’était inoubliable.


Le budget du mariage

Nous avons un peu dépassé le budget que nous nous étions fixé mais nous tenions vraiment à offrir à nos proches un moment unique.

Nous avons été particulièrement exigeants sur la qualité du vin et du repas.

Et notre meilleure idée : faire appel à une super wedding planneuse pour nous aider sur l’organisation du jour J (et éviter à nos mamans et témoins de poser le couvert pour 120 personnes la veille du mariage).

Par contre, nous avons essayé d’être malins sur la déco et autres petites choses.

Votre meilleur souvenir

Virginie :

Difficile de choisir, ce sont 24h de bonheur pur.

Il y a eu des moments magiques : la séance photo improvisé sur les mobilettes avec les copines, le baiser tendre de mon père avant d’entrer dans l’église, notre fille Margaux qui nous vole la vedette pendant la cérémonie… Et puis avancer en robe longue et en musique, vers son futur mari ému, c’est cliché mais c’est juste fou.

Jean-François : C’est effectivement un shot de bonheur de 24 heures. Compliqué de ne choisir que quelques moments. Je crois que ce qui m’a fait le plus plaisir était de voir durant tout le week-end nos familles et nos amis sincèrement heureux de partager ce moment avec nous. 

Et si c’était à refaire

Nous referions tout pareil, sauf le brunch du lendemain. Nous avions sous-estimé cette partie et avions voulu nous débrouiller seuls, prétextant que ce serait à la cool… Si c’était à refaire, nous prendrions un petit traiteur pour s’occuper de tout et profiter du moment sans gérer les soucis d’organisation.

DO

  • Ne pas hésiter à déléguer et se faire aider par les amis, les parents, voire une wedding planneuse, même si on est control freak.
  • Poser quelques jours avant et après le mariage, afin de se donner le temps de stresser puis de destresser.
  • Le diable est dans les détails. Et les soigner, ce sont des petites choses qui font la différence.

DON’T

  • N’écoutez pas tout ce qu’on vous dit, du type « T’inquiète, les mariées n’ont jamais froid » (ben si, ça arrive, surtout si le soir il fait 10°) « La mariée n’a pas le temps boire ou de manger » (si, si elle a des supers témoins qui la nourrissent et l’abreuvent régulièrement)
  • N’essayez pas de parler à tout le monde, vous ne profiterez de personne. Profitez du moment et faites-vous plaisir sans chercher à être partout à la fois. Les gens viendront à vous de toute façon.
  • Ne sous-estimez pas le brunch du lendemain, ça reste important d’invités à gérer, même en mode light.

Les adresses du mariage

Faire-part et papeterie : Mon amie et binôme « La Cerise sur le Pompon »
Lieu  Château de Santenay
Traiteur cocktailKook’in
Traiteur réceptionLe chef Jérome Bigot et son équipe
Organisation et coordinationHarmonia
Décoration et mobilierLa Bohème
Fleurs : Quelques Fleurs
Tenue de la mariéeAna Kara, chez Plume Paris
Tenue du mariéAtelier N.A
Coiffure : Bulles d’Hair
Make-up : Clémence Sanvoisin
DJ : Laser Sound

PhotographeYoann Pallier
Brunch : Boucherie chagnotines et Le Napolitain Beaune

 

 

RELATED POSTS

1 Comment

  1. B&F

    30 janvier 2017

    Oh oui la Bourgogne est une région merveilleuse ! Bon, j’y ai aussi quelques racines et de merveilleux souvenirs, donc je ne suis peut-être pas très objective… En tout cas, le cadre est très beau, les photos dans le grenier sont magiques : bravo aux mariés ! Et merci pour le partage.

LEAVE A COMMENT