Le Blog de Madame C

Un mariage au Manoir des Prévanches – Nejma + Nicolas

Et ils vécurent heureux et eurent deux enfants...

Dans tous les jolis contes de notre enfance, on attend comme une évidence le happy-end. Pour Nejma & Nicolas, ce 14 Juillet 2012 a marqué le début de leur nouvelle vie. C’était il y a 6 ans maintenant. Un happy day dans une Normandie bucolique aux touches rétro et poétique.

Neuf mois de préparatifs auront bercé ce voyage et cette belle journée de Juillet en fut l’apothéose. Une explosion de jolies émotions qui m’a ému aux larmes et fait rire aux éclats.

Dans le cadre idyllique du Manoir des Prévanches, Nejma & Nicolas ont accueilli, le temps d’un week-end, leurs familles et leurs proches. Une parenthèse faite de partage, de joie et d’amour. Entourés d’une fine équipe de prestataires, ils ont pu profiter pleinement de ces quelques jours dont le souvenir restera pour tous un moment unique.

Nicolas, l’heureux marié, nous en dit un peu plus sur cette belle aventure divinement immortalisée par le talentueux Ricardo Vieira

« Je me devais aujourd’hui de vous parler du plus beau jour de ma vie que nos deux wedding planneuses n’ont qu’embelli voire tout simplement permis.

La rencontre

Nejma et moi, c’était il y a sept ans sur les bancs de la fac à Paris. Une rencontre faite de petits pas avec l’aide de celle qui sera notre témoin commune. On est lié par la tolérance, la découverte, l’envie de comprendre l’autre, de pouvoir concevoir la vie autrement, de ne pas être pris par la vague mais de créer son propre mouvement, de rendre la vie meilleure. La curiosité nous anime depuis le départ. Preuve en est, alors que nous sommes ensemble depuis 5 mois, je m’en vais vers Liverpool pour 6 mois dans un échange Erasmus, ce genre de test de couple grandeur nature.

Durant les six années suivantes, on continu sur la même lancée avec beaucoup d’amour mais des kilomètres qui nous séparent. Après Liverpool, je reste quelques mois à Paris pour ensuite partirun an à Lyon. Elle à Paris, puis à Riyad, puis à Vienne. Je reviens à Paris, Nejma part pour New-York quatre mois. Nejma revient, je pars pour les Pays-Bas. Comme des aimants inversés, onn’attend que de pouvoir se retourner et enfin s’installer ensemble.

Début 2011, j’étais au Pays-Bas, Nejma  en France quand nous évoquons sérieusement l’idée de nous marier à l’été 2012! Enfin prêts à s’installer dans la même ville, Paris, je m’apprête à quitter La Haye pour commencer une vie normale! Mais, Madame, imprévisible comme elle est, avait peu de temps avant mon départ, décidé de postuler à un de ces boulots rêvés mais…en Jordanie…Je dis oui…ok…mais on y va ensemble! On est en juillet, le boulot de Nejma commence en Octobre et moi j’ai un examen à Paris en décembre….Il nous reste peu de temps, en gros septembre, pour les fiançailles…

La demande en mariage

L’idée de se marier est venue avec le temps, sans surprise, c’était naturel. Par exemple, décision est prise de contacter Clémentine et Nessa avant même la « demande officielle en mariage ». Le miracle intervient: on se comprend, elles sont terriblement efficaces, sérieuses, la main sur le cœur et le sourire aux lèvres. On sait maintenant que notre installation à Amman ne remettra pas en cause la réussite de cet événement. On saura plus tard qu’elles ont été les esprits et les mains magiques d’une journée dont on avait rêvé sans imaginer pouvoir la réaliser.

De là, tout va très vite ! Pour la « demande en mariage », au moins pour la forme, j’avais mes plans super romantiques sur le pont Alexandre III à Paris près duquel nous étions passés le premier soir….Mais « chamboulage » complet quand au déjeuner prévu de longue date lors duquel nos parents se rencontrent pour la première fois, on évoque la date du mariage, un peu pressés par le temps je le concède. Mais, la mère de Nejma relève très justement qu’on ne peut pas parler de date de mariage avant les fiançailles…s’engage une discussion philosophico-sociologique, mon père invoquant le fait que les fiançailles, c’est la rencontre des familles et que maintenant, c’est fait ! La maman de Nejma, revient à l’essentiel : « mais, les fiançailles, c’est la bague ! ». En message subliminal, j’ai compris « bon, Jean-Francis, il va peut-être falloir se lancer là, hin ! ». Je sens désespérément que les dorures du pont Alexandre III s’éloignent et que l’intimité attendra! Et voilà que je m’y prends comme un pied, je sors la fameuse boîte qui devait être emballée autrement. Avec une élégance à trois francs six sous, je donne la boîte à Nejma…qui me suggère gentiment de l’ouvrir…tout à fait à l’aise…scruté par 5 paires d’yeux…je m’exécute…avec des mots d’une originalité que chacun serra apprécier : « Nejma, veux-tu être mon épouse ? ». Ouf, elle accepte et je galère encore un peu plus pour lui mettre la bague au doigt. La maman de la fiancée est aux anges, tout le monde est heureux, Nejma et moi sommes un peu déboussolés !

Une demande absolument pas conforme au plan et un peu chaotique mais l’essentiel est là, nous sommes fiancés et heureux !

Le lieu

Le lieu d’abord. On devait le trouver en deux semaines (début Octobre). Clémentine nous suggère Le Domaine des Prévanches, un superbe corps de ferme normand entretenu à merveille par son propriétaire, Mr De Bonnardi. Proposition unique pour un weekend unique. Nous l’adoptons sans hésitation. Comme à son habitude, Clémentine a visé dans le mille…

Les préparatifs

Cette perle trouvée, il était question de choisir quoi mettre dans nos assiettes. Nous avons un peu plus de temps mais peu de marge pour les dégustations qui ne viennent qu’en janvier quand tout le monde est à Paris. Là encore, nous avons été conquis par une des deux propositions de Clémentine avec l’assurance d’offrir à nos familles et à nos amis venus de loin le meilleur de la cuisine française : Grand Chemin.

Le Lieu et le traiteur trouvés, nous sommes rassurés. Mes examens réussis avec succès, je me lance en février dans les bras de la Jordanie pour une nouvelle aventure mais cette fois-ci à deux.

Depuis un autre continent, pas facile d’organiser un mariage en France. Les rencontres avec nos prestataires se font sur skype ou attendent le jour-J avec le regret parfois de ne pas pouvoir vivre ces instants de préparations avec nos familles et nos amis qui résident en France, en Arabie Saoudite ou ailleurs. Des heures passées au téléphone ou sur notre boîte mail à imaginer ce que sera notre jour, agrémentées de messages toujours rassurants de Clémentine et Nessa. Pour les inspirations diverses et variées, merci aux blogueuses de mariage et wedding planneuses de l’internet mondial!

Doucement, mais sûrement les rouages de la machine à bonheur sont installés, un à un avec précision et créativité, par des chefs d’orchestres toujours disponibles comme si ces dames avec 48 heures dans leurs journées. Nous choisissons un photographe hors-pair qui « aime le bonheur des gens » comme le démontre son site web et qui nous guide avec humanité et sensibilité pour saisir en images ce que nous sommes. Un couple de fleuristes passionnés et talentueux nous est suggéré par MIY, avec des thèmes et des couleurs que Nessa sait recommander au gré des saisons et de nos envies.

Diy

Meilleure astuce de tous les temps : faire appel à MIY

Le D-Day

14 Juillet 2012. Le weekend tant attendu arrive toujours à une vitesse incroyable. Nous étions seuls à Amman, nous sommes maintenant entourés de tous nos proches que l’on retrouve après plusieurs mois d’absence. La présence active de nos wedding planneuses nous offre le luxe d’être détendus le jour J (très important!!!) lors de nos préparations, de permettre à James, coiffeur-maquilleur d’une finesse remarquable, de travailler sereinement et pour nous de prendre le temps d’accueillir ceux qui viennent de loin pour célébrer cette union.

Nous découvrons enfin le visage et le sourire de tous nos prestataires qui feront notre bonheur et celui de nos invités. Clémentine nous révèle une organisation du tonnerre et Nessa une déco splendide entre deux appels sur talkie-walkie dernière génération. A 17 heures, tandis que la grange où se déroulera la cérémonie est fin prête et nos invités bien installés, une pluie diluvienne s’abat sur le domaine des Prévanches comme un appel à l’absence totale de retenue pour ce moment d’intense émotion. Le soleil réapparaît et nous offre le temps de nous diriger les jambes tremblantes vers le lieu dit après s’être découverts dans l’intimité.

Viennent alors tous ces visages emplis de joie que nous traversons un peu abasourdis, puis les mots magiques de nos trois témoins : mon frère, sa sœur et notre amie par qui tout cela est arrivé. Nos invités nous découvrent pleinement, mis à nu, pour échanger nos vœux entourés de balades jouées par des amis musiciens. Les alliances échangées, nous sortons de la grange par une haie d’honneur brève mais intense pour déguster ensemble un délicieux cocktail. Tous deux occupés à partager notre joie avec nos familles et amis, le chef à la belle attention de nous apporter de quoi nous abreuver et profiter des mets.

Un peu en retard, comme toujours, s’en suit des photos de couple colorées et champêtres tandis que la cuisson du veau nous presse vers le lieu du dîner, gage de la qualité et du sérieux du chef qui a informé les wedding planneuses minute par minute (par talkie-walkie…). Un repas réussi, entrecoupé de discours émouvants de nos parents et d’animations mêlant créativité et humour concoctés par nos témoins et amis, notamment un procès où nous étions accusés d’être nous-même et condamnés à le rester!

Nous finissons la soirée avec un orchestre constantinois plein de douceur pour une cérémonie du henné inoubliable et un DJ qui a pris le relais jusqu’au bout de la nuit avec goût et disponibilité. Merci, merci, merci à vous tous. A nos wedding planneuses : on vous aime !

Une anecdote

J’ai passé la journée avec des manchettes de chemises que j’avais oubliées de retourner sous le coups de l’émotion lors de ma préparation. Les boutons de manchette commandés outre-atlantique et fabriqués pour l’occasion se trouvaient mis en valeur au-delà du raisonnable !

Et si c’était à refaire ?

Je retournerais mes manchettes de chemises…

Do et don’t

DO enjoy (no limits) but DON’t eat too fast! »


Les adresses du big day

➳ Save the date : Grapheart Studio  ➳ Lieu : Manoir des prévanches ➳ Traiteur : Grand Chemin ➳Fleurs :  Madame Artisan Fleuriste ➳ Photographe: Ricardo Vieira

➳ Tenue de la mariée :  Rime Arodaky et  Jimmy Choo ➳ Tenue du marié : Kenzo (costume, chaussures), Pierre Cardin (Chemise, ceinture), Monsieur Jean Yves (Noeud-papillion), WhiteTruffle (Boutons de manchette)

➳ Coiffeur-maquilleur de la mariée  :  James Harold  ➳ Coiffeur du marié et barbier : Atelier Gentleman  ➳ Henné : Arcahenna  ➳ DJ et musique :  DJ Events et Orchestre constantinois ➳ Wedding planners :  MIY (Extraordinaires!)



A Nejma & Nicolas…

6 ans et deux enfants plus tard, vous avez écrit ensemble le plus beau des happy-ends. Un joli conte que je continue de suivre avec le même émerveillement. Vous faites partis de ces belles personnes que je porterai toujours dans mon coeur <3


Articles similaires

20 Commentaires

  1. Elena Fleutiaux photographie

    22 novembre 2012

    vraiment trop beau !

  2. Les Histoires d'A.

    22 novembre 2012

    Magnifique, magique, merveilleux…
    Bravo à vous Nessa et Clémentine… Vous créez du Rêve… Et Ricardo l’a capturé avec brio !!! Et qu’est ce qu’ils étaient beaux ces mariés !!!

  3. Aurélie

    22 novembre 2012

    Juste un mot: sublime !!

  4. Nejma

    22 novembre 2012

    Je découvre pour la première fois le témoignage de mon chéri entre fou rire et yeux humides, cachée dernière mon ordi au travail…et puis Clémentine tu m’achève avec tes mots à la fin de l’article. Vous voulez vraiment ma peau vous deux… ;) MERCI en tout cas pour ce sublime article qui nous renvoie avec joie aux préparatifs et à cette magnifique journée du 14 juillet. Et merci encore à une équipe de prestataires de folie !

  5. Virginie

    22 novembre 2012

    Simplement parfait !
    Je suis en pâmoison totale, c’est juste superbe … et l’organisation à la baguette (des fées !) donne vraiment envie.
    Est-il possible d’avoir un ordre d’idée du budget total et le nombre d’invités ?
    Merci beaucoup

  6. camyrou

    22 novembre 2012

    Quel mariage splendide!
    Coup de coeur pour les jolies lanternes en métal, d’où proviennent-elles?

  7. fizzybride

    22 novembre 2012

    pfiouh….on aurait tellement aimé y être…Une magnifique histoire, racontée par une très belle plume…bravo!!

  8. Marine

    22 novembre 2012

    Mariés magnifiques (et sublimes par les photos !), lieu magique, décoration à tomber ! Un vrai régal !

  9. Laurie

    22 novembre 2012

    Je consulte tous les jours, et aujourd’hui des larmes sont venues…Emotive moi?! Pfff

  10. So lovely Moments

    22 novembre 2012

    Magnifique ! Comme toujours avec MIY, des étoiles pleins les yeux… Félicitations aux mariés et Bravo à toute l’équipe !

  11. julie@Tendance Fourmis

    22 novembre 2012

    C’est vraiment un mariage sublime!! Des mariés canons, une robe à tomber, un lieu charmant, une déco magnifique, des rires, de l’émotion, un photographe hyper talentueux… BRAVO les filles et à toute la team!!!

  12. Julie | baldefamille

    22 novembre 2012

    rho ce photobooth qui tue!

  13. Lucie TAUPY

    24 novembre 2012

    Nicolas, est-ce bien toi? Camarade de voyage en Ethiopie du temps ou nous étions au CLJ de Blanc Mesnil??? Compagnons de virée en Angleterre du temps ou tu fréquantais le conservatoire?
    En surfant sur les blogs pour chiner des idées pour mon mariage, j’avoue que je ne m’attendais pas à tomber sur quelqu’un que je connais…
    Improbable de se retrouver par ce biais là, depuis tout ce temps!
    Toutes mes félicitations à vous deux. Ce mariage semblait vraiment magnifique en tout point!
    Désolé si je me trompe, mais la ressemblance est frappante…
    Bizz!

  14. Marine

    26 novembre 2012

    Quel beau mariage ! Comme on les aime !

  15. philippine

    29 novembre 2012

    Mariage magnifique!
    j aimerai avoir un petit conseil votre dj était-il vraiment bien? Car j’en cherche un pour mon mariage!
    Merci beaucoup!

  16. Hugues de Bonardi du Ménil

    3 février 2013

    Le souvenir de votre mariage,
    Nejma et Nicolas,
    cette jolie musique
    qui vient réveiller les émotions
    et nous amène aux songeries…
    Hugues de Bonardi du Ménil

  17. Elisa

    16 juillet 2014

    Un joli reportage. C’est vraiment mignon. Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.