Elle est brésilienne, Lui est de Marseille. Julia et Ali ont fait de leur rencontre une évidence. Celle de vivre et de construire ensemble la plus belle des histoires. Bercés par un amour simple et spontané, ils se sont d’abord mariés religieusement, se sont fiancés et ont officialisé devant Monsieur le Maire 4 mois plus tard. Un parcours atypique mais singulier et sincère.

C’est à Cassis que nous les retrouvons pour une belle fête en Provence avec leurs proches du Brésil, de Paris, Marseille et d’ailleurs. Un mariage intimiste minutieusement organisé et mis en scène par Karine de Libellis.

Avec les belles images de Clément Minair, Julia nous en dit plus…

La Rencontre

« Je vivais en France depuis un mois à peine, quand je suis allée habiter dans une colocation en attendant d’avoir mon propre appart. Ali y habitait déjà depuis plus de deux ans. On s’est rapprochés petit à petit par les conversations banales qu’on avait dans la cuisine ou le salon. On s’est mis ensemble 15 jours après. À partir de là, Ali et moi nous ne nous sommes plus jamais quittés, on a toujours vécu ensemble, même avant d’être en couple.

clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-1clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-4clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-3clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-5clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-6

La demande en mariage

Il n’y a pas eu de demande. Je crois qu’on a presque toujours su (dès les premiers mois, voire avant) qu’on se marierait et on a commencé à en discuter de manière très naturelle… C’était juste une question de trouver le bon moment !

On s’est d’abord mariés religieusement en janvier 2015 (il n’ y a que mon père qui est venu du Brésil spécialement pour ça), à cette occasion j’ai eu une jolie bague « de fiançailles » et juste après, en vacances au Brésil, on a décidé qu’on ne pouvait plus attendre et qu’il fallait officialiser tout ça en juillet, le seul moment où toute ma famille aurait la possibilité de venir du Brésil, ce qui nous laissait 4 petits mois pour l’organisation.

clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-8clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-9clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-10clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-11clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-12clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-13clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-14clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-15clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-16clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-19clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-21clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-20

Le lieu

Dès le début, on savait qu’on voulait faire quelque chose de petit, pas plus de 60 invités et à l’extérieur. Je rêvais d’une allée arborée éclairée par des guirlandes guinguettes dans un style plutôt bucolique, mais le budget était assez limité.

Ali et moi avons commencé par regarder sur AirBnb et nous avons donné à notre Wedding Planner une liste énorme de possibilités. Elle a bien fait son travail et après avoir appelé plus de 40 propriétaires, elle a réussi à trouver la maison et jardin dont on avait rêvé. Et comme par magie, tout était là : on avait une maison super jolie, pleine de détails pour passer le week-end du mariage avec toute la famille et on avait l’endroit parfait (notre allée d’oliviers pour la longue table du dîner) pour la fête. Il s’agissait d’un Mas Provençal du XVIIème siècle à Cassis. Comme ce n’était pas un endroit pour les mariages, le prix est aussi bien tombé dans notre budget.

clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-22clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-23 clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-24 clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-25clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-27clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-28clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-26

Les préparatifs

Nous n’avions que 4 mois pour l’organisation du mariage. On habite à Paris et on allait se marier à l’hôtel de Ville de Marseille et la fête serait donc à Cassis. Il était tout simplement impossible qu’on le fasse seuls ; l’aide d’une Wedding Planner/Décoratrice nous était vraiment indispensable et le photographe de notre mariage religieux nous a conseillé Karine Berthelot, de Libellis, qui était encore disponible pour la date !

On a commencé l’organisation par le lieu, puis les faire-parts. En raison d’un petit budget et un peu déçue par ce que le marché nous proposait (en plus des prix effrayants), on a alors décidé que j’allais les faire moi-même. Je me suis inspirée de plusieurs modèles sur Pinterest et j’ai fini par faire le design du faire-part, RSVP, l’adresse pour les enveloppes et un petit logo utilisé aussi pour les cadeaux. On a commandé des tampons et après j’ai pu fabriquer moi-même, un par un, chacun des faire-parts ainsi que les étiquettes pour les cadeaux.

En parallèle, nous avons pris un soin particulier dans le choix de notre photographe. Ali étant comédien et moi étant architecte, nous avons tous les deux une connexion assez forte avec la photographie ; c’était donc quelque chose de très important pour nous. Une fois encore, notre budget ne nous permettait pas trop d’options. Mais ce qui était une contrainte est devenu en fait la plus belle des solutions. Karine nous a présenté Clément Minair, ce jeune photographe qui démarrait depuis peu de temps dans la photo de mariage. Après avoir regardé quelques photos et avoir échangé avec lui, on avait notre photographe !

Par la suite, à chaque fois qu’on parlait avec lui ou qu’on regardait son travail, on était encore plus excités et enthousiastes. Et c’est grâce à lui qu’on peut revivre encore et encore les sentiments, la douceur et la joie de ce jour. Son travail nous parle et nous touche à chaque fois !

clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-29 clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-30clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-31clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-32

La Déco

Pour la déco, on a opté pour quelque chose de très simple, on accroche vraiment avec la maxime « less is more » et cela était, encore une fois, très bien pour notre budget. Avec Karine on a décidé de n’avoir quasiment pas de fleurs mais surtout des feuillages (eucalyptus et oliviers). Pour les pompons, lanternes, serviettes, papiers etc on est restés surtout sur du blanc et kraft (le livre d’or, les étiquettes et les noms sur la table, écrits par moi-même). Le Mas est très beau et on n’a pas eu besoin de trop en faire.

Le Big Day

Ali et moi nous nous sommes réveillés assez tôt, moi je devais commencer à me préparer à 10h. On avait décidé de se préparer tous les deux au Mas avec ma famille.

Ali partirait plus tôt et  il ne me découvrirait qu’à la Mairie. Un petit déjeuner, préparé par mon petit frère avec des jolies petites fleurs sur les serviettes, dont je n’ai pas pu en profiter car j’ai mangé plus tard. L’ambiance était très calme chez nous, chacun s’occupait de ses affaires (sauf ma mère, qui préparait le déjeuner).

Après une petite erreur de communication et du coup un petit souci avec les cheveux, j’étais prête une dizaine de minutes plus tard que prévu, mais rien de bien méchant. C’était l’heure de partir pour Marseille, Ali y était déjà, et je me rappelle que personne parmi nous (il n’y avait que ma famille brésilienne avec moi à ce moment) ne connaissait le chemin. Panique !

Je me suis retrouvée à guider mon père – ma mère, son mari et mon frère qui nous suivaient – avec l’aide de Google Maps et Waze. Morte de rire au départ et presque morte d’anxiété à l’arrivée. Après avoir raté 3 fois le chemin, on est arrivés [presque] à l’heure à l’Hôtel de Ville de Marseille. Finalement ils étaient eux-mêmes en retard et ça n’a pas posé de problème, j’ai même eu le temps de m’en remettre.

La cérémonie était assez drôle, rapide et folle, réalisée par un adjoint au maire complètement dingue et avec une grande envie de rentrer chez lui (c’était le dernier mariage du jour, déjà vers 16h). On est repartis tous au Mas, en ayant droit à une petite pause photo sur la route de la Gineste.

C’était parti pour la fête, on est arrivés au Mas avec les invités où tout était déjà prêt pour un petit rafraîchissement, suivi d’un sublime cocktail avec des buffets, plateaux et quelques jolis et délicieux ateliers. On a discuté avec toute le monde, on danse et on chante la musique Kabyle avec la famille d’Ali… on s’ amuse! On prend le temps pour quelques photos avec Clément dans le Mas aussi et puis on passe à table pour le dîner à la tombée de la nuit, sous la lumière de la lune et la guinguette! Après… PARTY ! On danse jusqu’à 4 heures du matin, Ali et moi sommes les seuls à ne jamais quitter la piste, on s’éclate ! J’ai même eu le droit à une petite robe kabyle pour une petite heure… on a vraiment passé des jolis et amusants moments, ça restera toujours dans nos cœurs.

Le lendemain, on prolonge de doux instants photographiques avec Clément dans des jolis endroits de la région. Une séance où on prend vraiment du plaisir, on profite à 100% du moment pour se sentir, rigoler et apprécier les magnifiques paysages jusqu’au coucher du soleil.

clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-36clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-38clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-35clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-37

Do & Don’t

Alors… Première et plus importante chose : restez toujours fidèles à vous mêmes… de la liste des invités, le choix du menu, le répertoire du DJ à la déco. C’est votre jour et il faut vous faire plaisir, rien d’autre. Si les choses sont à votre image, les invités vont certainement les reconnaître, comprendre et les apprécieront forcément !

Deuxièmement, ne vous prenez pas la tête pour les détails :  Just enjoy !!!! Ça passe extrêmement vite, on n’a pas de temps à perdre avec des choses négatives.

 

clement_minair-mariage-cassis-mas_des_albizzi-leblogdemadamec.fr-34

 

Les adresses du mariage

Lieu : Mas des Albizzi à Cassis
Faire-part et Papeterie : Design et calligraphie par la mariée | Tampons utilisés pour la production des faire-parts et cadeaux par Crème de Papier
Traiteur : Méchoui Nomade
Fleurs + Bouquet + Couronne : Corinne CL Fleuriste
Tenue de la mariée : Robe Jarlo London | Sandales Sézane
Tenue du marié : Pantalons et bretelles TOPMAN | Chemise Zara | Chaussures Clarks | Nœud Papillon Maison Calabrese 1924 (producteur artisanal Italien de Napoli)
Coiffure et Make up: Amandine Flé pour Daniel Chavey – La conciergerie
Dj : Maskued
Photographe : Clément Minair
Wedding Planer : Karine Berthelot – Libellis

 

 

17 décembre 2015

RELATED POSTS

4 Comments

  1. Sarah, Les Jolis Mondes

    16 décembre 2015

    Quel superbe mariage ! Les photos sont magnifiques…

  2. Julia

    21 décembre 2015

    Joli !!

  3. Géraldine

    23 décembre 2015

    J’adore sa couronne de fleurs. Un joli mariage nature et chic à la fois avec ce superbe décor. Merci pour ces belles photos.

LEAVE A COMMENT