Le Blog de Madame C

Coronavirus – Reporter ou annuler son mariage ?

coronavirus-mariage-annulation-ou-report-blog-mariage-madamec

Depuis le mardi 17 mars 2020 midi et pour une durée de 15 jours, la France, profondément touchée par l’épidémie de Coronavirus, est placée en confinement. Tous les événements, dont les mariages et les baptêmes, sont donc annulés jusqu’au à nouvel ordre.

Face à cette situation inédite, le monde du mariage est à l’arrêt. Futurs mariés et professionnels de l’événementiel vivent l’épidémie au jour le jour dans l’attente d’une nouvelle plus clémente.

Difficile dès lors de retrouver cette délicieuse allégresse à la perspective de cette journée unique dans laquelle vous avez investi tout votre temps, votre argent et votre amour. Pourtant, la vie reprendra ses droits et votre fête n’en sera que plus belle. Je sais à quel point il est difficile aujourd’hui de se projeter dans la vie d’après, telle la situation exceptionnelle nous a tous submergé. Nous vivons un moment totalement surréaliste qui devra amorcer des changements radicaux dans nos façons de vivre et de consommer.

En attendant la vie d’après, j’ai une pensée émue pour tous les soignants, policiers et gendarmes, qui oeuvrent au quotidien pour assurer notre santé et notre sécurité. La meilleure façon de les aider est de rester chez nous et de manifester notre soutien à nos balcons, tous les soirs à 20h.

Et puis je pense à vous tous, futurs mariés et professionnels du mariage, qui devaient vous poser tant de questions. J’aimerai être assez forte pour soulager vos craintes et apaiser vos doutes. Ma seule force est de continuer à partager vos belles histoires et de distiller quelques conseils dans l’organisation de votre mariage.

Aujourd’hui, je vous propose un petit tour d’horizon concernant l‘impact du Coronavirus sur votre mariage.

Les questions à se poser

Avant de prendre une quelconque décision, évaluez la situation :

  • A quelle date est votre mariage ?
  • Quelles options s’offrent à moi en cas de report ?
  • Suis-je en capacité de prendre les bonnes décisions sans paniquer ?
  • Quelle seraient les pertes financières et les désagréments causés en cas d’annulation ?

Le Coronavirus constitue-t-il un cas de force majeure ?

Dans un article détaillé de Vincent Fouchaux, voici quelques clés de réponse :

« En droit français, il y a force majeure en matière contractuelle lorsqu’un événement échappant au contrôle du débiteur, qui ne pouvait être raisonnablement prévu lors de la conclusion du contrat et dont les effets ne peuvent être évités par des mesures appropriées, empêche l’exécution par le débiteur de son obligation.

L’imprévisibilité doit s’apprécier au jour de la conclusion du contrat. L’événement doit également être irrésistible, tant dans sa survenance (inévitable) que dans ses effets (insurmontables). « … »

Concernant l’épidémie du coronavirus, pour les contrats conclus avant l’année 2020 :

  • Le critère de l’imprévisibilité ne fait pas de doute : on ne pouvait pas prévoir l’arrivée du virus,
  • Le critère de l’irrésistibilité (circonstance insurmontable) s’appréciera au cas par cas : impossibilité de maintenir l’événement à la date initiale. »

Traduction. Si votre mariage intervient durant la période de confinement ou l’interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes, le cas de force majeure est avéré. De même si l’un des mariés ou un de vos prestataires est affecté par le coronavirus. En revanche, si vous préférez annuler votre mariage par anticipation, vous ne pourrez invoquer le cas de force majeure si votre date de mariage est hors période épidémique avérée.

En conclusion, l’épidémie ne peut être la seule raison évoquée pour annuler l’exécution d’un contrat. Il faut prouver le caractère imprévisible et insurmontable de votre prise de décision. S’il y a litige entre les deux parties, seul un magistrat pourra trancher au cas par cas. Il faudra aussi évaluer le travail qui a été réalisé au cours des préparatifs par vos différents prestataires. Ayez en tête qu’il faut rester solidaires et que les professionnels du mariage sont vos alliés. Il est donc essentiel pour tous d’être arrangeants et de trouver un accord avec l’ensemble de l’équipe.

En cas de force majeure avérée

Plusieurs options s’offrent à vous :

  • La suspension de la prestation c’est-à-dire le report du mariage sans date précise. Votre mariage est alors en suspend en attendant une meilleure visibilité. Le risque est que vos prestataires engagés ne soient plus disponibles à la nouvelle date choisie. Si c’est le cas, le contrat sera annulé et ils devront vous restituer les acomptes perçus au prorata du travail effectué en amont du mariage.
  • L’annulation de la prestation soit parce que l’épidémie ne se termine pas (Restez chez vous !), soit parce que vous ne souhaitez plus vous marier en 2020. Dans le second cas, il ne s’agit plus d’un cas de force majeure.

Mon conseil : Si votre mariage a lieu dans les prochaines semaines, l’annulation s’imposera d’elle-même. Si vous vous mariez dans plusieurs mois, prenez le temps d’y réfléchir et d’échanger avec votre équipe de prestataires. Si vous avez une wedding-planner, elle pourra vous conseiller au mieux. L’humain permet de déplacer des montagnes.

Reporter ou annuler son mariage ?

Pour vous tous qui avez passé plus d’un an à préparer dans les moindres détails cette journée unique, ce sera un crève coeur d’annuler votre mariage. Les mariés de Mars et d’Avril n’auront certainement pas le choix. Plutôt qu’une annulation frustrante et coûteuse, mon seul conseil serait de reporter votre mariage à une date ultérieure. Il s’agira d’un moindre mal et cela vous évitera des désagréments financiers.

Les étapes pour reporter son mariage

  1. Contactez votre lieu de réception pour convenir d’une nouvelle date dans l’été ou à l’automne. Il faudra peut être faire quelques concessions sur la saison ou choisir une nouvelle date en semaine, accepter ce changement et s’adapter.
  2. Contactez tous vos prestataires pour connaître leurs disponibilités à la nouvelle date envisagée.
  3. Demandez pour chaque prestataire un avenant au contrat stipulant la nouvelle date fixée.
  4. Contactez le professionnel qui se charge de votre papeterie et de vos goodies pour changer la date.
  5. Si votre mariage change de saison, pensez à faire quelques ajustements déco notamment côté Fleurs.
  6. Envoyez un mail à vos invités pour les prévenir du report. Téléphonez au besoin à ceux qui ne répondront pas. Un email peut vite se perdre. Certains invités « de politesse » annuleront leurs venues mais l’essentiel est que vos plus proches soient à vos côtés. Un mariage intimiste, c’est tellement chouette !
  7. Respirez, c’est fait et c’est une sage décision !

Un mariage d’été, dois-je reporter ?

Les nouvelles changent constamment, il me semble bien trop tôt pour envisager cette hypothèse. Restez informés et communiquez bien avec vos prestataires. Vous aviserez en temps et en heure.

Le Mot de la rédaction

C’est normal d’éprouver de l’anxiété et du stress face à cette crise sanitaire sans précédent. Aujourd’hui, nous sommes TOUS impactés. La priorité actuelle est de rester chez soi et de ne pas céder à la psychose. C’est le bon moment pour mettre à profit ce temps de pause pour ralentir, prendre soin de nos proches et s’aimer plus fort que jamais. Mon goal est cette belle fête du renouveau que j’organiserai avec tous ceux que j’aime dans le jardin ! Et vous, comment gérez-vous ?

Prenez soin de vous.
Je vous embrasse,
Clémentine


Le sondage de la Rédaction dédiés aux professionnels du mariage

Afin de mesurer l’impact du Coronavirus, je propose aux professionnels du mariage de répondre à ce sondage :
https://forms.gle/QE9mPty7TjganPbC6

Les données resteront strictement anonymes et je partagerai plus tard les grandes lignes du sondage. Un grand merci à tous !
#takecare


Crédit photo – The Pinckards

+ d’infos sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus


A SUIVRE…

Nos adresses sur le Carnet d’adresses
Nos coups de coeur sur le Shop
Nos inspirations sur notre Pinterest

Suivez notre actualité sur instagram et facebook


LE MOT DE LA RÉDACTION

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, vous devriez aimer aussi :

LE BUDGET DE VOTRE MARIAGE – COMBIEN ÇA COÛTE ?
TRAITEUR MARIAGE – NOS COUPS DE COEUR
VIDÉASTES DE MARIAGE – NOS COUPS DE COEUR
15 PHOTOGRAPHES DE MARIAGE FRANÇAIS À BOOKER SANS HÉSITER
L’ANIMATION DE VOTRE MARIAGE


RELATED POSTS

12 Comments

  1. Dépret

    19 mars 2020

    Bonjour, à mon sens c’est inéxacte malheureusement, pour les annulations, le troisième critère est que la situation est temporaire, et non définitive, ce n’est donc pas un cas de force majeur, les mariages peuvent être reportés. SI aucun accord n’est trouvé sur une nouvelle date, le prestataire n’est pas tenu de rembouser l’acompte, voir peut encaisser toute la prestation. Voici ma source: https://www.29biseditions.com/home/646-le-photographe-le-coronavirus-et-les-commandes-annulees.html (article gratuit, il faut juste le commander)

  2. Clémentine

    19 mars 2020

    Qu’il s’agisse d’une tempête, d’un incendie ou d’un virus, la notion de temporalité n’a pas vraiment son importance. Sauf si votre client a signé le contrat en période épidémique et donc si il avait connaissance du danger. A date du mariage, si les mariages sont interdits pour cause de confinement, il s’agit bien d’un cas de force majeure. De même si demain, en tant que photographe, vous êtes affecté par le coronavirus et que vous ne pouvez assurer la prestation, il s’agit aussi un cas de force majeure.

    Chaque situation s’appréciera au cas par cas et seul un magistrat pourra statuer. Il en découlera lui aussi Le remboursement ou non de l’acompte. Mais avant d’en arriver là, il me semble plus intelligent d’en discuter posément avec vos clients Charge aux mariés et aux professionnels de faire preuve d’humanité et de bonne foi. Personnellement percevoir de l’argent pour des dépenses et un travail que je n’ai pas réalisé, cela me mettrait mal à l’aise.

  3. Alice Raoult

    22 mars 2020

    Merci pour cet article que je trouve très bien fait.
    Il complète à merveille le petit mail de soutien que j’envoie à mes mariés.
    Super boulot !

  4. Camille

    22 mars 2020

    Merci pour l’article qui permet de nous éclairer un peu dans cette grande période d’incertitudes. Je me marie le 20 juin prochain et j’avoue que la situation me stresse beaucoup. Pour le moment j’anticipe simplement les différentes solutions qui pourraient s’offrir à moi. Mais je ne perds pas encore espoir que la situation s’améliore pour permettre de maintenir le mariage à date.

  5. Clémentine

    23 mars 2020

    Merci Alice ! J’ai reçu beaucoup de messages en ce sens de la part des professionnels mais aussi des futurs mariés qui se sentent perdus. Comme vous le faites si bien, c’est à nous de les accompagner dans ce moment si inédit. J’espère que nous pourrons de nouveau être plus légers dans les prochains mois. Bon courage à vous !

  6. Clémentine

    23 mars 2020

    Camille, c’est bien normal d’être stressée et vous avez totalement raison d’envisager plusieurs hypothèses, surtout si cela vous rassure. Ne perdez pas espoir, le 20 juin est encore loin. Bon courage à vous,
    Clémentine

  7. Nolwenn

    24 mars 2020

    Merci beaucoup, nous devons nous marier le 2 mai 2020 et n’avons plus qu’à attendre. Nous sommes pendus, avec notre organisatrice, aux annonces du gouvernement.
    Votre article (notamment le point de force majeure) nous éclaire beaucoup. Merci encore.

  8. DJ ALVYN KAPLAN

    24 mars 2020

    Excellents conseils, très utiles et bien expliqués ! De mon côté je suis DJ autour d’Aix-en-Provence et j’ai mis en ligne un article avec quelques infos à l’attention de ma clientèle ‘futurs mariés’ concernant le Coronavirus et le cas d’annulation / report de mariage : https://www.mariage-evenementiel.fr/actu-epidemie-coronavirus-covid19-annulation-mariage-organisation-evenement

  9. ANNABEL DAVID

    8 avril 2020

    Bonjour Madame,

    Je viens vers vous concernant la phrase que vous avez écrite, ci-joint:

     » Personnellement percevoir de l’argent pour des dépenses et un travail que je n’ai pas réalisé, cela me mettrait mal à l’aise »

    « un travail que je n’ai pas réalisé  » le plus gros du travail n’est pas réalisé en effet pendant la location ou assez peu. Il y a tout le travail d’entretien à tous les niveaux mis en place toute l’année pour que le domaine reste attractif lors des visites et avant l’accueil des locataires le weekend.

    En effet, encaisser une prestation sans l’avoir honorée, n’est pas très justifiée et honorable, si je puis dire.Je le conçois et nous préférerions ne pas avoir à vivre ce genre d’épisode délicat à gérer, au cas par cas …

    Seulement c’est un constat et une conclusion un peu, beaucoup, raccourcis de dire:
     » Personnellement percevoir de l’argent pour des dépenses et un travail que je n’ai pas réalisé, cela me mettrait mal à l’aise »

    Les locations d’un domaine, c’est-à-dire son Chiffre d’affaires, permettent d’accueillir dans les meilleures conditions les futurs mariés et leurs invités.

    A quoi sert le montant des prestations payées par les loueurs, souvent futurs mariés en ce qui me concerne:

    A régler:
    _ les frais de fonctionnement annuels (eau, électricité, chauffage, abonnement téléphonique, internet, SACEM pour les téléviseurs présents sur le site, etc …),
    _ l’entretien des locaux (remise en état d’un toiture, rénovation d’un mur, gravillonner ou goudronner des allées, etc …),
    _ l’entretien des espaces extérieurs qui génère des frais d’essence, d’entretien des outils et équipements, tels qu’un tracteur tondeuse, débroussailleur, etc ..d’une voiturette électrique éventuellement, le renouvellement du matériel en fin de vie, fleurissement annuel, le salaire d’un salarié ou prestataire extérieur pour la taille, la tonte,
    _ le paiement des emprunts en cours sollicités pour en premier lieu, l’acquisition des lieux, la réalisation de travaux de rénovation engagés dans le but de proposer plus d’hébergements sur place par exemple, l’extension d’une salle, la réalisation d’une seconde salle afin d’accueillir les futurs mariés et leurs invités dans de meilleures conditions en cas de météo incertaine durant le cocktail ou la cérémonie laïque, etc …
    _ les taxes telles Habitation, Foncière
    _ les contrôles de sécurité (extincteurs, électricité) annuels obligatoires type SOCOTEC,
    _ l’entretien de tout l’équipement d’une cuisine professionnel, le renouvellement du matériel, …

    Ah oui j’oubliais, éventuellement un SALAIRE et donc des cotisations sociales à payer pour le gérant. C’est vrai nous avons droit nous aussi à un REPORT de cotisations mais PAS A UNE ANNULATION (300 euros mensuels par salarié)

    Une ANNULATION, c’est une perte sèche de CA pour cette année sur toutes les locations concernées. cela a un impact direct sur tous les projets aussi d’embellissement du lieu pour l’année en cours et la suivante surtout. Pour 1 mois, c’est 4 locations de perdues et si cela perdure 2 mois, c’est 8 dates de perdues. La saison des mariages s’étend en général de mai à fin octobre soit en moyenne 24 dates de location pour l’année (16 dates honorées …), c’est notre CA qui est réduit et donc par conséquent des prestations (transformations, rénovations, renouvellement de mobilier, etc …) vendues pour l’année suivante qui ne pourront pour certaines être garanties, nous devrons en plus accorder un dédommagement pour la promesse non tenue, c’est la double peine … car nous subissons aussi comme chacun de vous.

    Un REPORT, c’est une perte sèche pour cette année et une réservation qu’on ne signera pas pour l’année prochaine puisqu’on accueillera à la place, un mariage reporté de cette année … imaginer que nous devions décaler 8 dates, cela n’est pas sans conséquences ;pour cette année mais encore pour l’année prochaine …

    Tout cela pour vous donner quelques petites précisions qui je pense vous permettront de mieux connaître l’envers du décors et surtout quel usage nous faisons de l’argent encaissé.

    Merci à vous d’avoir pris le temps de lire ces quelques lignes.

    A DAVID

    Au Manoir Champ Delaunay …
    2 Salles de caractère … séparées par un Verger de plus d’un hectare …
    Hébergements insolites, logis, chambres, Manoir du XVII

    Contactez au 06 52 95 04 09

    Aux portes du Pays d’Auge en Normandie, dans un environnement authentique, à quelques minutes de la Côte Fleurie …Cabourg à 24 mn,
    Villers sur Mer à 30 mn, Deauville à 38 mn …

  10. Clémentine

    9 avril 2020

    Madame,
    Je vous remercie pour ce long commentaire qui met en lumière vos problématiques de lieu de réception. Ce qu’il faut actuellement comprendre est qu’il y aura nécessairement des concessions à faire pour tous. Nous traversons une crise majeure dans l’économie mondiale et nous sommes absolument tous impactés. D’où la nécessité il me semble de faire un pas vers l’autre. Personne ne devrait avoir à payer les pots cassés de cette crise sanitaire, sauf que la crise économique est bien là et il faut la gérer. Acceptons pour cette situation inédite de se réinventer différemment. J’ai échangé avec plusieurs lieux de réception qui ont absolument les mêmes problématiques que vous et qui trouvent des solutions astucieuses pour leurs clients. Avec un report bien évidemment, un engagement financier sur une nouvelle date, une durée de séjour réduite à une nuit pour laisser la place à d’autres prestations, un échelonnement d’acomptes au besoin, des mariages en semaine. Je comprends que pour vous ce ne soit pas idéal, mais cela ne l’est pas non plus pour votre client. Vous n’y êtes pour rien, lui non plus. Alors soutenons-nous et avançons. C’est la seule alternative intelligente.
    Et je maintiens ce que j’ai dit plus haut, demandez un encaissement total de la prestation sans l’avoir réalisé n’est pas une solution équitable. Les professionnels du mariage ont d’autres options mais cela demande un peu de réflexion stratégique. En posant le cadre, votre client s’adaptera.
    Je vous souhaite plein de courage pour cette période.
    Clémentine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.