Les 39 premières années de ma vie…

39 ans de toi. Et bien on ne s’en sort pas trop mal ma vieille.

Je crois qu’on a tous une vision très subjective de la réussite. La mienne tient en quelques points :

  • Un mec génial, rencontré il y a 19 ans. J’ai vécu autant d’années sans lui qu’avec lui, on a traversé de sacrées épreuves, vécu ensemble nos plus grandes joies. Cet homme-là, c’est mon mari, mon ami, mon amant. Celui qui connaît toutes mes failles, et qui malgré nos presque 20 ans de vie commune et mon fichu caractère, continue de me regarder avec les yeux qui pétillent.
  • Mes filles, mes pimprenelles. Celles qui me rendent invincible. En un battement de cils, je deviens wonder-mummy. Je suis loin d’être une maman lisse et parfaite. Avec mes coups de folie, mes failles et mes angoisses, je veux juste profiter de ce temps de l’enfance qui passe à toute vitesse. Et qu’elles gardent comme un trésor ces souvenirs qui feront d’elles, j’espère, des femmes fortes.
  • Une vie professionnelle que j’ai dessiné, ma drogue. De vous à moi, c’est un travail schizophrénique : Le blog / KIDS etc / le consulting / les coachings /  les collabs. Parfois je me donne le tournis mais c’est trop bon. Et plus j’avance, plus j’ose allez loin. Repousser les limites et sortir de ma zone de confort, c’est devenu un leitmotiv.
  • Des amis merveilleux. En amitié, je suis un diesel. J’ai tendance à me protéger d’entrée. J’adore recevoir, partager et écouter. En revanche, à mes yeux l’amitié, ne doit poser aucune contrainte sauf celle du coeur.  Je suis une amie fidèle mais je suis très indépendante et ne supporte pas les amitiés possessives. On peut se perdre de vue car c’est la vie, mais ma porte reste toujours ouverte aux personnes que j’ai aimé. Sauf à celles qui m’ont fait du mal, j’ai la rancune tenace :)
  • Une vie dans le Sud, le vrai ! Celui du pastaga et des cigales. Je suis amoureuse de cette région et ne regrette pas une seconde d’avoir quitté Toulouse. Je me sens si bien dans notre grande maison et notre chouette village. La vie urbaine ne me manque pas du tout. Nous y reviendrons certainement mais pour le moment, on profite de cette vie au vert !

Ce que je dois vous avouer aujourd’hui car il est temps…

  • Je suis une vraie sentimentale mais je me résonne. Car on ne va pas se mentir, quand on est trop dans le sentiment on morfle un peu beaucoup. Alors sans me dénaturer, j’essaie d’être moins tout feu tout flamme et d’avancer dans la vie de façon plus réfléchie.
  • A presque 40 ans, je commence tout juste à prendre confiance en moi. Penser à la place des autres des choses négatives de moi est un sport que je pratique depuis l’enfance. Evidemment, quand on ne s’aime pas, impossible de croire que d’autres puissent poser un regard bienveillant sur soi. J’ai grandi dans la peur du regard de l’autre, dans la crainte de déplaire. J’ai comblé les silences de mille mots inutiles. Le rire a été mon bouclier. Jusqu’au jour où j’ai compris qu’il suffit de regarder la vie sous le bon angle pour la trouver belle. Ce jour-là j’ai décidé d’arrêter de penser à la place des autres et de vouloir plaire à tout prix. Car seuls ceux qui vous regardent avec le coeur valent la peine qu’on leur porte de l’attention. Les autres ne m’intéressent plus. Il y a encore pas mal de boulot mais j’y travaille :)
  • Je crois aux étoiles et aux belles rencontres, pas à la fatalité. La chance est celle que l’on se crée, pas celle qu’on attend.
  • Je suis bavarde. J’adore parler, c’est plus fort que moi. Parfois, je me dis « mais arrête, tu saoules  !!!! »,  impossible de me contrôler et je n’ai pas l’impression que cela va en s’arrangeant.
  • Je suis une vraie optimiste. J’aime la vie car elle est à la fois simple, tendre et jolie. Elle peut aussi être brutale voir violente, mais j’ai tendance à penser qu’à chaque épreuve on devient plus fort et plus sage.
  • Je suis une angoissée. Terrorisée à l’idée que la vie puisse s’arrêter demain. Du coup, je la croque à pleines dents.

Et les adages qui m’inspirent…

  • « Je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais », dixit Xavier Dolan
  • « Celui qui veut voir l’arc en ciel doit apprendre à aimer la pluie », dixit Paul Coelho
  • « Quand il y a un doute, y’a plus de doutes », dixit Aurélie
  • « Les personnes ont l’importance qu’on veut bien leur donner », dixit Ge
  • « T’as cru pendant 5 ans au père Noël, tu peux bien croire en toi pendant 5 min », dixit Noé

Elles étaient franchement chouettes ces 39 premières années ! Remettez-en une lichette, je suis prête  !

bisou bisou

RELATED POSTS

8 Comments

  1. Laëtitia de J'aime ma robe

    9 novembre 2017

    Toujours sincère, ton témoignage force l’admiration. Mais comment fais-tu, malgré les épreuves , pour rester aussi enjouée et positive ???? Mais quel est donc ton secret?????

  2. Claire Augustyniak

    9 novembre 2017

    Un merveilleux anniversaire à toi !
    Un joli texte touchant et pétillant !
    Je te souhaite la crème de la crème pour cette 39ème année !
    Des baisers.
    Claire A

  3. Celine

    9 novembre 2017

    Une bonne idée pour mieux te connaître cet article …! Une vie épanouie (ou en passe de l’etre) a tous les niveaux, c’est un joli bilan :)
    Je me retrouve dans énormément de choses..et penser du mal de soit à la place des autres..je ne l’avais jamais formuler de cette façon mais je connais bien ça aussi..
    Merci en tout cas pour ce joli texte et joyeux anniversaire !

  4. Stephanie killip

    9 novembre 2017

    39 ans de vie ca se célèbre et malgré les moments difficiles, on ne peut qu’être heureuse d’en avoir vécu autant, pas vrai? Et puis, on ne se rendrait pas compte des petits bonheurs sans les malheurs que l’on rencontre.
    Ma Clem, je te souhaite de merveilleuses années devant toi (au moins autant que déjà passées) pleines de folie, de malice et de moments simples avec les gens qui t’aiment de coeur. Moi j’espère que nos chemins continueront de se croiser. Bisous et bon anniversaire…

  5. Clémentine

    9 novembre 2017

    Certains soignent leurs maux par des thérapies ou la drogue, moi j’ai préféré quelque chose de plus naturel les mots, le rire et l’amour. J’ai beaucoup pleuré, été très en colère mais tout ça ce n’est pas moi. Aujourd’hui je choisis la vie :)
    Merci Laetitia <3

  6. Clémentine

    9 novembre 2017

    Ah ma Steph, merci pour tes jolis mots qui font du bien au coeur. Je t’embrasse !

  7. Clémentine

    9 novembre 2017

    Merci jolie Claire ! Baisers doux

  8. Lou

    13 novembre 2017

    Hello,
    J’aime beaucoup Ton article très vrai, simple et efficace en même temps, ça été un vrai plaisir de te lire, Bonne journée, Lou

LEAVE A COMMENT