Le Blog de Madame C

Un Mariage bohème dans l’Orne – Marion + Gaël

Nos deux amoureux du jour se sont rencontrés sur internet. De leurs échanges bavards, est née une délicieuse évidence. La rencontre a scellé la belle histoire. Pour ces mélomanes, leur mariage bohème se célébrerait en musique et au grand air. C’était le 17 juin 2017 dans l’Orne, au Moulin Pley.

Avec les belles images de Yoann Pallier, Marion nous en dit plus…

La rencontre

« Gaël et moi nous sommes rencontrés grâce au miracle d’internet, sur ce fameux site « pour célibataires exigeants », il y a un peu plus de quatre ans maintenant.

J’ai fait le premier pas en lui envoyant le premier mail (ou plutôt roman) pour prendre contact avec lui. Son profil sur le site de rencontres m’avait particulièrement interpelée, une petite voix me disait que ce garçon-là était particulier. A ce moment-là, il était en vacances au Japon avec son meilleur ami. Nous avons correspondu pendant une semaine à coups de décalage horaire et de mails fleuve quotidiens. Après quelques échanges, nous sentions l’un comme l’autre que nous partagions une connexion très spéciale.

Puis il est rentré sur Paris, et nous avons immédiatement programmé notre rencontre dès le lendemain : une soirée dans un petit restaurant italien à côté de la place des Ternes dans le 17ème arrondissement (où je vivais à l’époque).

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Il est arrivé en scooter, je l’ai regardé enlever son casque, et j’ai su que ça allait être une belle histoire. Mais la différence de taille m’a surprise au tout début (il fait 1m98 et moi un « petit » 1m65) !

La soirée nous aura suffi pour tomber amoureux l’un de l’autre. Je pense que l’on peut parler de coup de foudre ! C’était un jeudi. Nous nous sommes revus dès le lendemain, et ne nous sommes plus quittés de tout le week end. La semaine suivante, il débutait une mission de six mois à Londres dans le cadre de son travail. Un début de relation à distance qui nous a permis d’apprendre à nous connaître en douceur et de tester d’entrée de jeu la solidité de nos sentiments. Nous avons très rapidement décidé de prendre un appartement ensemble, que j’ai donc principalement occupé seule les premiers mois (lui rentrait sur Paris tous les week ends).

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

La demande en mariage

Pour la demande en mariage, Gaël l’a faite de manière peu conventionnelle…

Puisqu’il a attendu quelques jours seulement avant le passage à la mairie (tout était donc déjà organisé et nous savions que nous allions nous marier) pour me faire une demande en bonne et due forme ! Nous étions déjà pacsés depuis un an, et cela faisait longtemps que nous parlions mariage car l’envie de passer notre vie ensemble est apparue très vite dans notre relation. La prise de décision s’est donc faite naturellement et sans chichis. Le mariage a rapidement été une évidence pour nous deux, le projet s’est donc imposé de lui-même et nous avons commencé à tout organiser spontanément au fil de l’eau.

Ce sujet de « la demande officielle » était donc surtout un jeu entre nous, car il savait que c’était un moment important pour moi (et donc que je m’y attendais à tout instant), il a donc attendu le dernier moment pour me taquiner jusqu’au bout !

Quelques semaines auparavant, j’avais fait un saut en parachute (que lui et mes amis proches m’avaient offert pour mon anniversaire précédent). Gaël avait insisté pour que ce saut soit filmé de manière à garder un joli souvenir du moment. Puis il a organisé une soirée surprise à notre appartement avec ces mêmes amis. A un moment, une amie à moi (qui était dans la confidence) me réclame le visionnage de la vidéo du saut en question. Nous enclenchons le DVD, qui commence à diffuser les premières minutes du saut. Puis, d’un coup, l’écran se brouille, et un personnage des Anonymous apparait. Il indique avoir pris le contrôle de l’appareil et avoir un message de la plus haute importance à transmettre. Puis la vidéo bascule sur le clip vidéo d’une chanson que Gaël avait composée et mise en scène de A à Z. Cette chanson retraçait notre histoire. A la fin de la chanson, il s’est mis à genou dans notre salon et a sorti une bague…

Un moment émouvant et intimiste. Une demande en petit comité, chez nous avec nos amis les plus proches à nos côtés.

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Les préparatifs

Nous avons décidé de nous marier le 17/06/2017. Parce que le nombre 17 représentait quelque chose de symbolique pour nous : nous nous sommes rencontrés un 17 octobre (première rencontre physique post échanges de mail), dans le 17ème arrondissement de Paris. Les préparatifs se  sont déroulés de manière très fluide, sans trop de stress, pas de dispute pré-mariage à ce sujet ! Nous avons décidé de faire un mariage en petit comité, uniquement avec nos amis et parents les plus proches. Nous étions donc une cinquantaine au total, un choix pour profiter un maximum de nos invités.

Nous nous sommes égalitairement investis tous les deux. Pour ma part, je visualisais ce jour depuis des années, j’avais donc des rêves et des envies très arrêtés. Nous avons été rapidement sur la même longueur d’onde pour quasiment tout, et pour le reste, personnalisé certains aspects en fonction de caractéristiques saillantes de notre couple. Nous avons fait les choix des prestataires ensemble (fleuriste, décoratrice, traiteur, photographe,…).

J’étais peut-être davantage « baignée » dans les préparatifs au quotidien car je regarde tout le temps des photos d’inspiration sur Pinterest, Instagram, etc. (notamment en raison de mon travail … de photographe de mariage) mais il s’est réellement senti tout aussi concerné que moi et c’était un bonheur !

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Pour ce qui est de l’atmosphère et de l’ambiance que nous recherchions pour notre grand jour, là encore, nous sommes très vite tombés d’accord : un mariage à notre image, simple et élégant / raffiné en même temps, pas prise de tête, bon enfant, entourés des gens que nous aimons. Et surtout, un mariage 100% personnalisé avec des surprises pour les invités !

Un mariage bohème / champêtre : bottes de paille, caisses en bois, escabeau, vieille porte fleurie pour l’entrée de l’allée centrale de la cérémonie, arrosoirs en fer, arche fleurie, coin photo avec de vieilles malles et valises en cuir, …

Une thématique du voyage et de la « bonne bouffe ». Nous avons fait le choix d’un repas buffet avec placement libre pour plus de convivialité et de partage, avec une formule traiteur « à la carte » composée de tout ce que nous adorons manger selon un système d’ateliers : bonne charcuterie, bons fromages, bons vins, antipastis, du saumon fumé, un barbecue avec de bonnes côtes de bœuf et des saucisses,… et un déroulé quasiment intégralement en extérieur, de la cérémonie laïque au diner (sauf la soirée dansante).

En bref, un mariage punchy, romantique, sans temps morts, où personne ne s’ennuie.

Le premier prestataire que l’on a réservé était le photographe. Evoluant moi-même dans ce milieu, immortaliser cette journée de manière professionnelle et artistique était pour moi LA chose la plus importante avec le choix de la robe. Je suivais depuis un moment déjà le travail de Yoann Pallier, et je me retrouvais dans son univers et son style. Nous l’avons donc contacté plus d’un an et demi avant le jour J (pour être sûrs qu’il soit bien disponible à notre date) ! Nous avons décidé de lui faire confiance, et le résultat parle de lui-même, nous sommes encore aujourd’hui comblés de ces photos sublimes qui nous permettent de nous remémorer cette si belle journée.

Pour les autres prestataires, nous avons eu la chance d’arriver à nous entourer de personnes passionnées, organisées, douées et impliquées. Une mention spéciale à notre fleuriste et à notre décoratrice qui se sont vraiment investies en amont et qui nous ont bien tranquillisés : elles ont pris les choses en main avec brio ! Et le résultat était vraiment à la hauteur de nos espérances.

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Il faut aussi dire que nous avons eu la chance d’être épaulés par nos amis proches pour l’organisation. Nous avions notamment fait le choix de laisser le soin de l’organisation de notre cérémonie laïque à nos témoins, qui ont plus qu’assuré ! J’en profite pour faire une petite dédicace toute particulière à deux amies qui ont été mon plus grand soutien pendant ces mois de préparatifs. Les indécisions à rallonge pour l’achat de ma robe de mariée, les innombrables questions existentielles sur la couleur de mes chaussures ou le choix de ma coiffure (et la couleur de mes cheveux), les spams à répétition pour leur envoyer mes photos d’inspiration, elles ont tout supporté avec le sourire. Sans elles, mon mariage (et l’avant mariage) n’aurait définitivement pas été aussi magique : MC et Gwen, je vous aime !

En dehors de cela, comme cela est le cas pour beaucoup de futures mariées, Pinterest et Instagram sont devenus mes meilleurs amis durant quelques mois !

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Le lieu

Le Moulin Pley à Condé sur Huisne dans l’Orne. Gaël connait ce lieu puisque le moulin appartient au père de sa témoin (il y avait donc déjà été à plusieurs reprises avant notre rencontre). Lorsque nous avons commencé à évoquer ce que nous souhaitions pour notre mariage en termes d’ambiance (champêtre / bohème – avec une cérémonie laïque en extérieur), il a directement pensé au moulin !

Le budget

Environ 20 000 euros.

Meilleur souvenir

Sans hésiter, le moment de la découverte. Après tous ces mois à visualiser et imaginer ma tenue, mon maquillage et ma coiffure dans les moindres détails, je voulais être la plus belle possible pour voir cette réaction sur le visage de mon futur mari. Les étoiles dans ses yeux et son sourire jusqu’aux oreilles en se retournant pour me découvrir n’ont pas de prix et resteront gravés à jamais dans ma mémoire.

Mais les jolis souvenirs de cette journée sont nombreux : flashmob surprise de nos invités durant la soirée,  animations préparées par nos amis, et surtout, l’intégralité de la cérémonie laïque durant laquelle mon mari et moi-même avons notamment chanté quelques chansons pour nos invités. L’échange des vœux a été un moment particulièrement fort pour moi, Gaël m’avait composé une chanson dont tout le monde me parle encore aujourd’hui. Les discours de mes trois témoins m’ont aussi énormément émue….

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Mariage au Moulin Pley dans l’Orne // Photos – Yoann Pallier

Conseils

  • S’entourer de prestataires professionnels et humains sans chercher à faire des économies à tout prix. Certains postes de dépenses sont incontournables et ne doivent pas être « la marge d’ajustement » de votre budget global : le traiteur, les prestataires déco et le photographe principalement. Ces trois items peuvent paraître élevés sur le papier au premier abord, mais ne perdons jamais de vue le fait que le travail réalisé est énorme en termes de temps investi et d’apport d’expertise / de talent artistique. Bien entendu que vous pouvez tout avoir à n’importe quel prix, un photographe pour 500 euros la journée ou une fleuriste pour un prix équivalent. Mais les prestataires consciencieux, passionnés, carrés, professionnels et talentueux qui ont un minimum conscience de la valeur de leur travail et de leur investissement ne pratiqueront jamais des tarifs aussi bas. Un mariage pour un photographe, c’est une dizaine d’heures (au moins) de présence à vos côtés le jour J, mais aussi et surtout une vingtaine d’heures de post-traitement, un amortissement du matériel, et des charges. Un prestataire rémunéré à sa juste valeur et considéré est un prestataire qui donnera le meilleur de lui-même !
  • Toujours faire confiance à son instinct. J’ai eu quelques gros déboires avec l’achat de ma robe de mariée (notamment pour avoir initialement eu le malheur de faire confiance à une grande enseigne de prêt à porter espagnole bien implantée en France), et me suis retrouvée à 2 mois du jour J sans robe mettable (alors que je m’y étais prise plus d’un an en avance)… plutôt que de faire un choix par dépit sous le coup du stress et de l’urgence, j’ai eu le cran de chercher partout jusqu’à avoir LE coup de cœur alors que la date fatidique se rapprochait dangereusement. J’ai finalement eu l’énorme chance de tomber sur une affaire en or : une fille revendait d’occasion sa robe Olsen de Rime Arodaky pour un prix défiant toute concurrence. La robe était comme neuve et m’allait comme un gant sans aucune retouche à faire. Je n’ai pas hésité une seconde, et a posteriori, c’était vraiment LA robe, celle qui a été ma seconde peau pendant cette journée magique.
  • Prendre des moments seule avec son cher et tendre pour savourer la journée, se mettre un peu en retrait de l’agitation quelques minutes, se parler, débriefer, souffler, s’embrasser, et profiter de ce qui se déroule sous nos yeux. La journée passe à une allure folle, et il est important d’avoir le sentiment d’avoir pu se poser et d’apprécier à sa juste valeur ce que l’on a mis plus d’un an à préparer !
  • Etablir assez rapidement un rétro planning dès le début des préparatifs, afin de visualiser l’ampleur de la tâche et de s’occuper de chaque item en temps et en heure sans précipitation et sans stress.
  • Garder à l’esprit que tout ne se passera pas comme prévu. De manière générale, ne pas se laisser submerger par les petites contrariétés du jour J liées aux impondérables. Rester souple, relativiser, prendre du recul, et garder à l’esprit que cette journée, ce n’est pas pour faire un étalage de perfection aux yeux du monde entier mais bel et bien pour vous unir à l’homme de votre vie et partager cela avec votre entourage dans la joie, l’émotion et la bonne humeur.
  • Faire un mariage qui VOUS ressemble. Faire abstraction des tendances et des effets de modes ou des pseudos traditions et convenances pour faire de ce jour VOTRE jour. Pour notre part, pas de plan de table, pas de repas assis, pas de petits cadeaux « matériels » pour les invités, et un minimum d’enfants ! »

Le carnet d’adresses du mariage

Robe – Rime Arodaky
Photographe – Yoann Pallier
Lieu – Moulin Pley à Condé sur Huisne
Maquilleuse – Johanna MUA Pro
Coiffeuse – MC Cabrillet
Fleuriste – La Fabrique végétale
Décoratrice – Passion Déco
Chaussures – Asos
Costume – Blandin & Delloye
Traiteur – Gauthier traiteur
Jazz band – Kevin Auguste Devos band


Articles similaires

1 commentaire

  1. Banane

    27 février 2018

    Ils sont beaux ces amoureux!!
    Félicitations à eux et merci à la mariée pour le partage détaillé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.