Un mariage Champêtre à Montesquieu – Lucie + Maxime

L’idée de se marier s’est invitée naturellement dans la vie de Lucie et Maxime. Et c’est de manière tout aussi intuitive qu’ils ont choisi la propriété familiale de Lucie, où l’on célèbre les jours heureux de générations en générations depuis 200 ans. Une belle journée dans la chaleur de l’été qu’ils ont préparé en famille dans les moindres détails.

Avec les images de Benoît Guenot, Lucie nous en dit plus…

La rencontre

Maxime et moi nous sommes rencontrés à Lyon, lors de notre entrée en école de commerce. Même promotion, même groupe d’amis, même association… Mais c’est seulement après notre retour d’échange à l’étranger en 2011, en dernière année d’école, que nous avons enfin compris que nous étions faits l’un pour l’autre !

À partir de ce moment là, tout est allé assez vite et nous ne nous sommes plus quittés. Nous avons terminé nos études à Lyon, et après quelques mois en Floride pour Maxime, nous nous sommes installés ensemble à Paris.

La demande

En juin 2014, nous étions venus passer le week-end dans le Sud Ouest, pour le mariage d’une de mes amies de lycée. Avant de rejoindre le lieu du mariage, nous avons passé une journée chez mes parents dans le Tarn-et-Garonne, sur la propriété familiale où j’ai grandi. Nous n’avions jamais vraiment évoqué notre mariage avant ce jour là et je ne me doutais absolument de rien… Quand j’ai découvert un écrin posé sur une pierre, à deux pas du pré de mes chevaux à qui nous étions allés rendre visite, je n’ai pas compris tout de suite de quoi il s’agissait… mais l’émotion et la déclaration d’amour de Maxime ne m’ont pas laissé douter très longtemps ! Évidemment, j’ai dit oui !

Le lieu

Le choix du lieu de la demande en mariage n’était pas anodin : je suis en effet très attachée à cette propriété qui est dans la famille depuis 200 ans, et où de nombreux mariages, baptêmes et autres évènements familiaux ont été célébrés. Le cadre est naturellement assez spécial, en haut d’une petite colline avec une belle terrasse d’où on voit le soleil se coucher et un grand parc arboré en dessous. Il était donc évident pour Maxime comme pour moi que ce serait le lieu de notre mariage, pas question d’aller ailleurs !

C’est vraiment merveilleux de se marier chez soi, dans un lieu chargé de sens : l’émotion est d’autant plus forte, et on peut tout préparer de la demande jusqu’au jour J. Mais une maison de famille n’étant pas prévue au départ pour l’organisation de mariages… il a fallu faire quelques aménagements… et certaines concessions !

Les préparatifs

Nous avons commencé par chercher les prestataires, et nous avons trouvé la plupart d’entre eux (le traiteur, le DJ, la créatrice de ma robe de mariée) par le bouche à oreille et sur des conseils d’amis. Nous sommes également allés sur le salon Andy à Paris où on nous a conseillé le photographe Benoit Guenot, et où nous avons rencontré Jeanne et Victoire de Nabie dit Oui qui nous ont aidé pour réaliser et installer la déco.

Côté déco justement, Pinterest et les blogs de mariage ont été notre source d’inspiration majeure. Je débordais d’idées, ensuite il a fallu choisir ! Nous voulions rester dans une ambiance assez champêtre qui allait bien avec le lieu, sans définir de thème ou de couleurs en particulier. La maison étant un lieu de vie depuis des générations, nous avons déniché beaucoup de choses sur place que nous avons utilisé pour la déco. Une brouette que nous avons peinte en doré, de vieux pots de lait, une collection de vases vintage pour les centres de table, de vieux tonneaux de vin pour faire un bar…  Nous avons également ramené des petits souvenirs en provenance de Savoie pour un clin d’œil à la région de la famille de Maxime, et complété le tout avec des objets loués à Nabie dit Oui (de jolis coussins et tapis, des panneaux de bois peints à la main, des guirlandes lumineuses…) et des petites choses trouvées sur internet.

Mes parents vivant sur place, ils ont pris en charge les travaux d’aménagement d’une grande grange pour en faire une salle de dîner « plan B » en cas de pluie. Nous avons fait beaucoup de choses nous mêmes avec l’aide de nos familles, de la culture de mini plantes grasses pour les cadeaux des invités, à l’installation du parquet prêté par le comité des fêtes de la commune dans notre salle de soirée, jusqu’aux dizaines de bouquets faits avec ma mère, ma grand-mère, mes sœurs et mes amies toute la journée précédant le mariage. Cela reste de super souvenirs !


Le jour J

Après des semaines de grand soleil, le 18 juillet 2015 à Montesquieu, il faisait gris, avec même une petite averse pendant le déjeuner. Des orages étaient annoncés pour la soirée. Ce fut la principale source de stress à quelques heures du mariage, où il était prévu que tout se déroulerait dehors !

Le traiteur a donc pris la décision de dresser les tables du dîner à l’intérieur, dans la grange refaite qui était initialement notre plan B. Dans l’après-midi les nuages gris sont vite partis, et c’est sous un soleil de plomb que nous nous sommes préparés et que nous avons rejoint l’église pour la cérémonie.

De retour au château après avoir échangé nos vœux, nous avons profité du cocktail dans le jardin avec un groupe de musique live. C’était un magnifique moment, impossible de croire qu’il était tombé quelques gouttes quelques heures avant !

Maxime et moi nous sommes ensuite éclipsés pour une rapide séance photo à deux, avant le jeter du bouquet du haut des escaliers menant à la terrasse, puis ce fut le moment traditionnel chez nous d’une grande photo de groupe sur les marches de ce fameux escalier.

Le dîner dans la grange fut pour nous plein d’émotion, avec les discours de nos parents, frères, sœurs et témoins… Sous une chaleur mémorable, le traiteur a assuré du début à la fin, dans la bonne humeur et dans un temps record pour que le dîner ne s’éternise pas. C’est seulement à la fin du dessert que l’orage a éclaté, rafraîchissant l’atmosphère et poussant tout le monde à se diriger vers la salle de soirée, pour assister à la choré surprise des frères et soeur de Maxime… L’orage aidant, nous n’avons plus quitté la salle jusqu’au petit matin, dans une ambiance de folie, avant que les navettes du minibus scolaire viennent ramener tous les invités à leurs hôtels !

Le lendemain, nous avions organisé un brunch avec des produits de la région que mes parents, oncles et tantes sont allés récupérer le matin même. Nous avons passé la journée à discuter avec tout le monde à l’ombre sous les arbres du jardin, et ce fut un très bon moment.

Meilleur souvenir

  • Avoir tous nos amis et nos familles rassemblés autour de nous, qui plus est dans un lieu qui nous tenait à cœur : rien que ça c’était magique !
  • La soirée qui fut inoubliable, un merveilleux moment pour tous les deux, entourés de tous nos amis !

Budget

Nous n’avions pas établi de budget précis à l’avance, nous essayions juste de lister toutes les dépenses au fur et à mesure, et d’être raisonnables pour ne pas que le budget explose ! Le poste le plus important reste le traiteur, mais c’est tellement important de sentir que tout est sous contrôle de ce point de vue là que nous ne regrettons absolument pas !

DO

  • Choisissez des prestataires pro en qui vous avez entière confiance qui sauront vous rassurer et gérer sans stress les inattendus !
  • Le photobooth dans la salle de soirée, avec plein de déguisements et d’objets qui nous ressemblent
  • La soirée dans un lieu un peu différent du dîner pour un maximum d’ambiance
  • Un brunch le lendemain pour que ce moment magique dure plus qu’une journée, et pour pouvoir passer du temps avec tous les invités
  • C’est votre mariage, choisissez ce qui vous fait plaisir et ce qui vous ressemble même si d’autres trouveraient ça parfois farfelu ! Et profitez le jour J !

DON’T

Ne vous mettez pas trop la pression pour que tout soit parfait, à part vous et vos proches, personne ne sait ce que vous aviez prévu pour le jour J… Si tout n’est pas exactement comme cela devait être, ce n’est absolument pas grave !


LES ADRESSES DU MARIAGE

Faire-part : La petite Baleine
Papeterie des tables : Nabie dit Oui
Lieu : Maison de famille, à Montesquieu dans le Tarn et Garonne
Traiteur : Humblot à Bordeaux
Fleurs : Le MIN de Toulouse et le talent de toutes les femmes de la maison !
Tenue de la mariée : Robe Margaux Tardits, Chaussures Patricia Blanchet
Tenue du marié : Samson
Coiffure et Maquillage : Sephival àToulouse
DJ : Alec de Loisy
Matériel son et lumière : Acoustic-color
Orchestre du cocktail : Smart Music
Photographe : Benoît Guenot
Coordination et event-design : Nabie dit Oui

 

RELATED POSTS

1 Comment

  1. olivya

    24 avril 2017

    Très jolie inspiration !!
    Super !!

LEAVE A COMMENT