Laura – Mum to be

En me lançant dans la rédaction de cet article, je me suis surprise à sangloter. Au-delà des belles images de l’adorable Céline Chhuon, l’histoire de Laura m’a bouleversée. Parce qu’elle fait totalement écho à mon coeur de maman, qu’il s’en dégage beaucoup de douceur et de simplicité. Je crois que nous en avons tous bien besoin…

Je vous laisse découvrir son témoignage…

VOTRE RENCONTRE AVEC VOTRE MOITIÉ ?

Une belle journée de juillet, il m’a dit “ça pourrait être le début d’une grand histoire d’amour” ! Il faut dire que nous avions tant de points communs. Nous avons fréquenté le même lycée sans le savoir, vécus depuis notre plus tendre enfance à moins de 5 km l’un de l’autre et comble du comble : nos grands mères ont été à l’école ensemble… en Tunisie.

Comme le dit si justement Paul Eluard : “Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous”.

Photo – Céline Chhuon

LA DÉCISION DE DEVENIR UNE FAMILLE ?

Il n’y a pas vraiment eu de décision, c’était une évidence. Nous avions tous deux très envie de devenir parents et nous savions que ce serait ensemble que nous vivrions cette magnifique aventure. Julien adore les enfants, je l’ai toujours imaginé en père, gaga de ses enfants. Je savais qu’il serait un super papa. Après nous être mariés, nous nous sommes lancés… 10 mois plus tard notre petit garçon était là !

L’ANNONCE DE LA GROSSESSE ?

Un vendredi après midi, en revenant du travail. J’avais fait ce fameux test de grossesse, toute seule dans mon coin à 6h du matin… Sur ma pause déjeuner, je me suis empressée d’aller acheter un coffret de livres pour enfants intitulée “La boîte des papas” (de Alain Le Saux), ainsi qu’une petite carte. Bien sûr, il a toute suite compris le message… Pour la petite anecdote : ce sont les livres préférés de notre garçon, Eliott !

Photo – Céline Chhuon

LA GROSSESSE ?

J’en garde un état de grâce absolu. Le fait de porter la vie, que l’amour de deux êtres puissent donner lieu à un autre… cela m’a toujours émerveillée. L’un des moments qui nous a le plus ému, c’est à 5-6 semaines de grossesse, lorsque l’on a entendu battre pour la première fois le coeur de notre enfant… à peine 1 cm de vie et déjà un être qui s’anime… magique ! Sans parler de toutes ces fois où nous l’avons senti bouger, un lien qui se crée bien avant le jour J.

D’ailleurs là encore c’était un moment plein de surprises puisque Eliott a choisi le moment où je commençais à préparer sa valise pour la maternité pour se manifester… j’ai subitement perdu les eaux. Un peu plus et cette séance photo n’aurait pas eu lieu, c’était 6 jours avant que notre petit bonhomme se manifeste pour sortir !

COMMENT IMAGINIEZ-VOUS LA VIE AVEC CET ENFANT À VENIR ?

C’est drôle mais j’ai dû mal à me souvenir comment j’imaginais les choses maintenant que Eliott est là. Tout s’est fait assez naturellement, je me suis toute suite sentie portée par ce rôle de mère, je me suis dit que j’étais faite pour vivre ce moment avec mon bébé dans les bras, à la maternité. La preuve, à peine quelques heures après l’accouchement je me surprise à m’exclamer : “la prochaine fois, je demanderai la péridurale un peu plus tôt”.

J’étais prête à repartir pour un deuxième ou presque… Je savais avant, pendant et après la grossesse que je pouvais compter sur Julien, qu’il allait assurer, que même si cette arrivée allait bouleverser notre quotidien, il serait là et ça, ça aide à imaginer la vie à trois avec beaucoup plus de douceur et de sérénité.

Photo – Céline Chhuon

Photo – Céline Chhuon

VOS CONSEILS POUR LES FUTURES MAMANS ?

Profitez de votre grossesse à fond, faites vous bichonner, écoutez-vous et surtout savourer ces précieux moments à deux avant de passer à trois. Je crois que l’on ne se rend pas compte de l’impact de la venue au monde d’un nouveau né dans la vie de couple, tant que l’on a pas vécu.

Je pense que c’est essentiel lorsque le bébé paraît de continuer à se parler, à exprimer ses émotions, ses ressentis, à prendre soin de soi, s’apprêter et à s’organiser pour trouver du temps pour son couple. Je suis persuadée que des parents heureux, détendus et amoureux font des enfants épanouis aussi. Alors il ne faut pas hésiter au fur et à mesure que son bébé grandit à le confier progressivement à la famille, amis (…) le temps d’une heure, puis deux, trois…

Le plus dur est de se lancer mais quel bienfait de se retrouver en tête à tête avec sa moitié !

Crédit Photos – Céline Chhuon Photography

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT